Alimentation

médaille en chocolat

Médaille en chocolat

Que signifie Médaille en chocolat ?

Une médaille en chocolat est une médaille imaginaire, sans valeur. C’est celle que l’on remet fictivement à l’athlète terminant à la quatrième place d’une compétition sportive ou bien à une personne qui ne peut se vanter d’un record dont la valeur est contestée.
De façon générale c’est donc une récompense dérisoire ou une chose futile.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Dans son dictionnaire de la langue verte (1867), Alfred Delvau mentionne la médaille de Sainte-Hélène . Il indique que, dans l’argot des faubouriens, on l’appelait médaille en chocolat. C’était sans doute par allusion à sa couleur de bronze noir.
A la même époque apparaît l’expression être chocolat qui signifie « être dupé, trompé ». Expression que l’on pourrait utiliser aujourd’hui pour un athlète qui termine à la place qui lui vaut ce type de médaille, surtout si cette place est due à une tricherie des concurrents ou une erreur d’arbitrage.
Il est donc possible que la médaille en chocolat doive sa valeur actuelle à la combinaison de ces deux locutions.
Il est bon également de signaler que l’athlète, même celui qui termine 4ème, est très souvent doté de belles tablettes de chocolat…. là nous faisons référence à ses abdominaux, preuve d’un entraînement sérieux et d’une bonne résistance à l’appel du chocolat !!

etre chocolat

Etre chocolat

Que signifie « être chocolat » ?

« Etre chocolat » c’est être dupé, trompé, leurré, mystifié.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Elle est assez obscure. Toutefois, parmi toutes les explications, on fait souvent référence au clown « Chocolat » dont le vrai prénom était Rafael, né à La Havane vers 1868. Il serait arrivé comme esclave à Bilbao vers l’âge de 8-10 ans. Après avoir fui son maître, il aurait rencontré le célèbre clown Tony Grice qui le recruta comme domestique, puis comme assistant dans ses différents tours. En 1886, lors de la tournée européenne de Grice, il arriva à Paris. Là, vers 1888, après avoir quitté Grice, il fut consacré comme l’un des principaux clowns de Paris grâce à son spectacle « la noce de chocolat ».

Vers 1895, il débuta son duo avec Foottit. Et on commença à les voir un peu partout. Les Frères Lumière les filmèrent et Toulouse-Lautrec les prit pour modèles. ils furent souvent mis en scène dans des publicités.
Dans le duo « Foottit et Chocolat« , le noir (Chocolat) était souvent humilié, frappé, berné par le blanc. Comme il répétait fréquemment « je suis chocolat », cela aurait donné lieu à l’expression.

Chocolat dans la littérature

Gerard Noiriel consacre un livre au clown Chocolat : « Chocolat clown nègre« , l’histoire oubliée du premier artiste noir de la scène Française.
La couverture est une illustration de Toulouse Lautrec.
livre chocolat clown negre

Chocolat au cinéma

Etre chocolar omar Sy film Chocolat
Signalons également que Omar SY incarne le clown chocolat dans le film « CHOCOLAT » de Roschdy Zem (2015)…..

 

rentrer dans le chou

Rentrer dans le chou

Que signifie Rentrer dans le chou ?

Rentrer dans le chou signifie « Attaquer violemment par des coups » ou « Proférer des paroles agressives »

Quelle est l’origine de cette expression ?

Il s’agit d’une expression populaire qui s’emploie au sens de « Frapper » depuis le tout début du 20ème siècle.

Comme dans beaucoup d’expressions, « chou » désigne la tête du fait de sa forme sphérique. Mais certains affirment que cela renvoie à l’abdomen. Cette interprétation a d’autant plus de valeur que l’on trouve d’autres expressions où ventre équivaut à tête. C’est la cas, par exemple, de « chercher à savoir ce que quelqu’un a dans le ventre » (« ce qu’il pense vraiment », « quelles sont ses intentions »).
D’autre part « chou » en vient parfois à désigner la personne en entier. Et c’est plutôt le cas dans cette expression. En effet, en rentant dans le chou d’une personne, l’agresseur peut être amené à frapper sur plusieurs parties du corps.

Ce n’est que beaucoup plus tard, au début des années 80, que cette expression a commencé à signifier « agresser quelqu’un verbalement ».

Pour en savoir plus sur cette expression voir le site http://savour.eu